top of page

POUR QUE L'ANNÉE SOIT BONNE ET LA TERRE FERTILE

Création collective 5 NOVEMBRE 2024
à EQUINOXE- SCÈNE NATIONALE DE CHÂTEAUROUX (36)

kukeri.png

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait se transformer pour changer sa vision du monde, qui pense ne pas avoir réussi, mais en fait si.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait se reconnecter au vivant, mais qui doit le faire avec des perruques synthétiques achetées en Chine.

C’est l’histoire d’un collectif qui avait pensé un spectacle et qui malgré elleux, en font un autre.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait évoquer la nature sur un plateau de théâtre et qui se rend compte que la nature n’existe pas sur un plateau de théâtre, et peut-être même tout court en fait.

C’est l’histoire d’un groupe qui avait fantasmé sur des costumes et qui suffoque.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait utiliser une dernière solution naturelle avant de tout noyer d’insecticide.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait rester silencieux, mais qui ne peut pas s’empêcher de produire une tonne de paroles, avant de finir par se taire.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait se perdre dans le blizzard mais qui s’est perdu tout court.

C’est l’histoire d’un groupe qui découvre les limites tangibles des brosses à cheveux.

C’est l’histoire d’un groupe qui voulait faire le show mais qui avait trop chaud.

C'est l'histoire d'un groupe qui apprend à faire sa mue en souhaitant vivre ensemble le plus longtemps possible.

C'est l'histoire d'un groupe.

C’est l’histoire d’un groupe qui avait vraiment le souhait que l’année soit bonne et la terre fertile. 

RÉSUMÉ

De la pénombre surgissent plusieurs créatures bipèdes, imposantes et chevelues. À cheval entre le documentaire animalier et la parade de mascottes, Pour que l’année soit bonne et la terre fertile, interroge de façon décalée le regard que l’on porte sur le vivant, sur ce qui nous est autre.

En s’hybridant peu à peu à ces costumes tout en poils, Mind The Gap joue sur les antagonismes entre le poétique et le prosaïque, la nature et la culture. Un nouveau groupe émerge, toujours mouvant, toujours en transformation, créant de nouvelles façons d’être au monde, d’être ensemble. Un renversement, une mue jubilatoire donnant lieu, de façon presque miraculeuse, à une forme d’utopie.

GENÈSE

C’est une image qui a initié ce projet, la photographie d’un costume : Karine Marques Ferreira, costumière-plasticienne, a conçu pour la Fashion Week un monstre, une créature gigantesque, tout en poils et chevelure. La photo nous parvient par hasard, et immédiatement, nous éprouvons un profond désir de le voir de près, de le toucher, de le faire évoluer sur un plateau de théâtre, de nous glisser dans cette peau-là. De comprendre ce qui nous touche si fort dans cet être qui semble avoir deux bras, deux jambes, une tête... Qui n’est pas tout à fait bête, pas tout à fait humain. 

 

Cette silhouette humanoïde (ou presque), mais sans visage, déclenche en nous un mouvement presque instinctif : on cherche à savoir ce qu’elle ressent, ce qu’elle veut, on cherche à traduire, on projette. Face à elle, on voit se dessiner en creux un rapport au monde, à ce qui nous est autre, à l’ensemble de ce qui vit, qui a été désaffecté. 


Nous décidons d’entamer une collaboration avec Karine qui conçoit les cinq costumes du spectacle, sensiblement différents les uns des autres, mais appartenant à une même famille.

IMG-20231130-WA0004.jpg

DISTRIBUTION

 

Mise en scène et interprétation : Solenn Louër, Julia De Reyke, Anthony Lozano, Coline Pilet et Thomas Cabel

Administration/Production : Margot Guillerm

Dramaturgie : Léa Tarral

Création costume : Karine Marques Ferreira

Scénographie : Clémence Delille

Création sonore : Estelle Lembert

Création lumière : Théo Tisseuil

Régie générale : Paul Cabel

Relations presse : Francesca Magni

 

MENTIONS

 

PRODUCTION : Collectif Mind the Gap

COPRODUCTIONS : Équinoxe - Scène Nationale de Châteauroux, le Théâtre Olympia - CDN de Tours, le CDN d’Orléans, La Pop - dans le cadre de la Journée de Repérage Artistique 2023

 

SOUTIENS ET ACCUEILS EN RÉSIDENCE : Les SUBS - lieu vivant d’expériences artistiques, le TU - Nantes - Scène jeune création et arts vivants, le Théâtre de Thouars, le Théâtre de Vanves, le 108 -  Maison Bourgogne, La Halle Aux Grains - Scène Nationale de Blois

 

CE PROJET A REÇU LE SOUTIEN DE : La DRAC Centre-Val-de-Loire, la Région Centre-Val-de-Loire, la Ville d’Orléans, l’ADAMI et l’aide à la diffusion de la Ville de Paris pour son exploitation au Théâtre 13 - Paris

 

Ce spectacle bénéficie de la Convention pour le soutien à la diffusion des compagnies de la région Centre Val-De-Loire signée par L’ONDA, la Région Centre-Val-De-Loire et Scène O Centre


 

Ce spectacle sera créé le 5 novembre 2024 à Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux

bottom of page